Liberty-Jeep
Liberty-Jeep

 

Hommage au Lieutenant Armel MONOD

texte lu lors de la cérémonie d'adieu !

 

Nous étions tellement habitués à ta présence à nos côtés lors des commémorations et de nos sorties, malgré que ces derniers temps, la fatigue due aux ennuis de santé qui s’accumulaient, t’avait éloigné du groupe que tu nous obliges désormais à compter sans toi.

 

Avec ton départ, nous perdons notre doyen, … notre mentor, …  Notre Président d’honneur.

 

Nous ne verrons plus cet uniforme devenu si familier pour chacun d’entre nous et qui arborait le patch d’épaule « FRANCE» juste au-dessus de l’Indian Head de la 2ème Division US que tu avais intégré sous mandat de l’ONU pour accomplir ton devoir de soldat lors de la guerre de Corée. Alors jeune Lieutenant, tu le portais déjà fièrement comme tu continuais à le faire en lui reconnaissant toujours le même respect et tu aimais à nous rappeler que «tu n’avais pas changé car tu portais encore l’uniforme de tes 20 ans».

 

Armel était adhérent de l'UNC à la section de Nesles-la-Vallée. Il en a été le président durant plus de 10 années !

 

L’amour de ta Patrie était resté intacte, toi qui en octobre 1950 t’engageais au 27ème BCA comme élève officier à St Maixent l’Ecole, 152ème R.I.

 

Si, non par timidité mais par une remarquable modestie qui te caractérisait si bien, tu arborais sur ta poitrine les décorations et attributs si justement gagnés, tu n’en faisais pas de gorge chaude :

 

(Permettez-moi de les citer) …

 

Croix de Guerre TOE,  Croix du Combattant Volontaire,  Croix du Combattant, Titre de Reconnaissance de la Nation, Citation à l’ordre des Nations Unies, Médaille commémorative de la Corée,  Combat Infantryman Badge, …  tu n’avais pas l’esprit guerrier comme cela le laisserait penser à tort, bien au contraire, car ton parcours professionnel de Docteur en chirurgie dentaire et chef de service au Centre Hospitalier de Pontoise le démontrait bien et la santé d’autrui comptait beaucoup pour toi tout comme pour le chirurgien militaire de la Grande Guerre qu’avait été ton père.

 

Tu étais digne de l’illustre famille dont tu faisais partie prenante tel Théodore Monod que tu admirais tant, le Colonel Claude Monod (Responsable du Maquis de la Région D  - Bourgogne – Franche Comté (décédé en Avril 1945 en combattant en Allemagne avec la 1ère armée de De Lattre de Tassigny), dont le père Robert Monod, chirurgien thoracique et résistant fonda en 1934 la Sté française d’anesthésie et d’analgésie,  le  Lt Col Michel Hollard, Fondateur et chef du réseau de Résistance AGIR.

 

Tu as su donner tout ton amour à ton épouse, Francine, que la vie n’avait pas épargnée et qui, en retour, t’a apportée tes filles chéries, qui aujourd’hui bouleversées par le chagrin, gardent précieusement, tout comme nous, ton image intacte dans leur cœur et leur mémoire.

 

Armel, mon Ami, je conserverai moi-même un merveilleux souvenir des années passées en ta compagnie et te laisse désormais partir vers un monde que l’on dit meilleur. Que ton esprit maintenant libre de corps et de contrainte puisse voguer au gré du vent tout en veillant chaleureusement sur nous tous. Lors de nos prochaines manifestations, bien que non présente matériellement, nous sentirons ta main chaleureuse posée sur notre épaule.

 

Et pour terminer, un petit trait d’humour …

 

Et, si tu croises le Bon Dieu, n’oublie pas de lui rappeler que tu es un expert en commémos, tu décrocheras peut-être un petit boulot sympa.

 

Adieu l’Ami.

 

 

 

Au Revoir !

 

Armel MONOD

Né le 25 Octobre 1928 à PARIS XIVème

Décédé le 25 Août 2020 à Ennery (95)

 

 

Armel était  pour l’association notre « Grand-Père », un homme droit et de GRANDE valeur !

 

Armel s’engage en octobre 1950 au 27ème BCA comme EOR à St-MAIXENT : 152ème Régiment d’Infanterie

Il rejoint ensuite le Bataillon Français de l’ONU et participe sous couleurs Américaines au sein de la 2ème Division US (Indian Head) à la guerre de Corée. Il est alors lieutenant.

 

Sa démobilisation sera effective en décembre 1953.

 

Armel était titulaire de la carte du combattant.

 

Ses décorations :

 

                - Croix de Guerre TOE

                - Croix du Combattant Volontaire

                - Croix du Combattant

                - Titre de Reconnaissance de la Nation (TRN)

                - Citation à l’ordre des Nations Unies

                - Médaille commémorative de Corée

 

Dans sa vie active Armel était Docteur en chirurgie dentaire et chef de service au centre hospitalier de PONTOISE (95).

 

Il avait également en d'autres temps pour passion le théâtre, le cinéma ... Il a joué dans diverses pièces et plusieurs films aux cotés de messieurs Ventura, Gabin, Blier et bien d'autres....!

 

Armel était adhérent de l'UNC à la section de Nesles-la-Vallée. Il en a été le président durant plus de 10 années !

Armel avait plaisir à commémorer et honorer tous ceux qui se sont donnés pour la Patrie, la France. Ses différentes participations à nos côtés étaient une fierté pour lui et lui permettaient de revêtir avec panache sa tenue de lieutenant de Corée... Il aimait dire "Je n'ai pas changé, c'est la tenue de mes 20 ans !"

Il était notre Président d'Honneur !

 

Repose en Paix mon Ami !

 

Rédiger un commentaire

Commentaires

  • Christian Dumet (mercredi, 26. août 2020 12:04)

    Joli texte qui rend un bel hommage à notre ami.
    J'ajouterai qu'il a été un inlassable membre du Foyer Rural de Labbeville, ne rechignant jamais à rendre service.

  • OCTAVIE Alain (mercredi, 26. août 2020 22:29)

    Je viens de perdre un véritable Ami, un modèle de droiture, un homme d'une grande générosité et d'une grande modestie ; un de ces hommes que l'on n'oubliera pas tant par son charisme que par ce qu'il a su nous apporter par sa sagesse et son juste jugement.
    J'aurai passé avec lui de bien bons moments lors des cérémonies que nous avons eu le bonheur de faire ensemble et de nos escapades en Normandie. Armel faisait partie d'une illustre famille, tant celle des Monod, de part son père, chirurgien militaire de la Grande Guerre, que par ses cousins, Claude, responsable du Maquis de la Région D (décédé en 1945 à son entrée en Allemagne avec DeLattre que Michel Hollard, également chef de réseau entre Paris et la Suisse où il livrait des informations aux Alliés, que celle de son épouse Francine qui connut les affres de la WW2 infligés aux Juifs (assasinat de son petit frère par les nazis à Nice, incarcération dans les camps et extermination de ses parents), cousine germaine de Mme Simone Weill.. Il avait encore tant à nous apprendre ...
    Nous te garderons au fond de notre cœur. Recevez Mme Monod toutes nos condoléances.
    R.I.P mon Ami.
    Nous nous reverrons un jour ...

Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires
Veuillez noter que le contenu de ce formulaire n'est pas crypté
Daniel LENGLET

 

Nous avons apprit avec une grande tristesse le décès de Daniel LENGLET, Co-fondateur, Trésorier et Caporal Piper (joueur de cornemuse) chez nos amis du Somme Battlefield Pipe Band.

 

Nous avions l’habitude de le voir défiler au sein de son groupe en ouverture de la parade des vétérans britanniques à Arromanches à l’occasion des anniversaires annuels du Débarquement de Normandie et avions pu discuter avec lui à cette occasion et surtout en 2014 pour le 70 où il s’était gentiment prêté à une petite séance photo en compagnie de Mickaël.

 

Merci à toi, Daniel, pour ta gentillesse.

 

Liberty-Jeep adresse ses plus sincères condoléances à toute sa famille ainsi qu’à tous les membres du S.B.P.B.

 

Les obsèques de Daniel ont eut lieu le lundi 24 juin 2019 à 10h30 en l’église d’Ytres (62).

 

Adieu Daniel et repose en paix.

A.OCTAVIE

 

CEREMONIE DU SOUVENIR

 

Le 29 juin 2019 aura lieu à Longueval (Somme – 80), à 11h30, une cérémonie en mémoire du Pipe Major Ian ALEXANDER du Somme Battlefield Pipe Band, décédé en 2016.

 

http://www.sommebattlefieldpipeband.com/

 

Hommage au Lieutenant Jean LECLERC

 

LECLERC Jean, Henri, né le 17 août 1926 à Paris XIème de LECLERC Henri et de MARION Emilienne.

Il passe sa jeunesse  au 27 rue Keller à Paris.

 

Il exerça le métier de charpentier avant d’être affecté comme Chasseur au 5ème B.C.P Compagnie d’Appui 3ème Section à FORT NATIONAL (Algérie) – Classe 1946/2.

 

Il épouse Renée Jeanne FORTECOËF (née le 09 février 1920) le 11 octobre 1947. 

 

30 novembre 1950 - Il est alors âgé de 24 ans quand, en tant qu’agent communal à Nesles-la-Vallée, il est affecté au Service d’Incendie de ce petit village de Seine & Oise.

 

1957 – Il est nommé chef de Corps stagiaire.

 

12 août 1958 – Il obtient son brevet d’aptitude au commandement et prend officiellement le poste de Chef de Corps communal des sapeurs-pompiers bénévoles de Nesles-la-Vallée.

 

Il n’hésite pas à racheter plusieurs véhicules d’incendie de la commune d’Aulnay sous Bois et à se lancer dans leur restauration et s’instaurant tour à tour carrossier, peintre, menuisier, mécanicien, ce qui permet à ses hommes de partir en mission avec du matériel convenable et de mettre au clou l’antique pompe à bras.  

 

1972 – Il assure la transition, lors du passage à la départementalisation du S.D.I.S et est confirmé dans ses fonctions à la tête du Centre de Secours sous la nouvelle appellation de Chef de Centre avec toujours la même motivation qui le caractérise.

 

Devenu pompier permanent volontaire, il obtient à force de persévérance, le grade d’adjudant-chef puis celui de sous-lieutenant le 01 janvier 1985.

 

17 août 1988 – A l’âge respectable de 62 ans, il consent à raccrocher le casque et prend sa retraite avec le grade de lieutenant honoraire après 38 années de service.

 

Au niveau local, Jean LECLERC a été pendant plusieurs années le président de l’Amicale des sapeurs-pompiers de Nesles-la-Vallée et dans un rôle plus élargi, il fut élu au Conseil d’Administration de l’Union Départementale d’Incendie et de Secours du Val d’Oise où il occupa  notamment un poste d’administrateur, investi dans la Commission de la Mutualité.

 

Homme touche à tout il fut un homme incontournable de son village :

 

Membre actif du bureau de l’U.N.C de Nesles, il a occupé les fonctions de chef du protocole durant 56 ans pour le bon ordonnancement des cérémonies commémoratives et patriotiques au Monument aux Morts, au cimetière ainsi que sur la stèle de Berville pour les rassemblements en hommage à l’équipage du B-17 américain « Maid to Please ».

 

Bon chrétien en sa paroisse, il offrit ses services à l’église en tant que Bedeau.

 

Il assura aussi la présidence de l’amicale des employés communaux.

 

Un an avant son départ en retraite il décide de sauvegarder le patrimoine matériel et culturel de sa commune et fonde alors l’association « La mémoire du Temps Passé » qui compte une centaine d’adhérents. Il met alors en sécurité les matériels, les outils anciens, les documents, les livres, les photos, les écrits, etc … de toutes les communes limitrophes.

 

En février 2004 il décide d’organiser un grand rassemblement « militaria » afin de fêter le 60ème anniversaire de la Libération du secteur en association avec les maires des communes environnantes de la Vallée du Sausseron. Il réussi son pari et un convoi d’une trentaine de véhicules alliés et une cinquantaine de participants en uniformes où vêtements civils d’époque sillonnent tous les environs et reçoit à chaque étape où une petite commémoration est célébrée un accueil chaleureux de la population.

 

En mars 2004, avec l’aide de son petit fils (Yannick DEHAYES) qui en prendra la Présidence, il met en place l’association « Liberty-Jeep ». Il sera nommé Président d’Honneur car à 77 ans il décline d’en assumer la direction.

 

N’ayant jamais revendiqué d’honneurs particuliers pour son extraordinaire dévouement au service des autres, il a été tout de même fait Chevalier du Mérite Agricole, a été décoré de la Médaille de le Jeunesse et des Sports, de la Médaille d’Honneur des Sapeurs-Pompiers du Ministère de l’Intérieur pour services exceptionnels, des Médailles du Ministère et  de l’Union Départementale pour 38 ans de service comme sapeur-pompier volontaire.

 

Un collectif avait fait la demande afin de lui obtenir la « Bleue » (Ordre Nationale du Mérite) mais nos chers dirigeants n’ont pas souhaité lui accorder cette distinction pourtant bien « méritée ».

 

Jean LECLERC, au terme d’une vie bien remplie s’est éteint le mardi 2 novembre 2010 à l’âge de 84 ans dans l’enceinte d’une maison de soins de Saint-Crépin-Ibouvilliers (60),à bout de force pour rejoindre son épouse disparue le 06 février 2008.

 

Honneurs lui ont été rendus par nos Elus, Personnalités du département, habitants de son cher village, ses nombreux amis, les corps constitués, les anciens combattants, tous réunis autours de sa famille endeuillée en ce jour du lundi 8 novembre en l’église St Symphorien qu’il aimait tant.

 

Durant la cérémonie le Maire Mr. Guéroult, Le Président de l’Union des S.P du Val d’Oise Mr le Colonel Morel, Le Président de l’U.N.C Mr Armel Monod, La Présidente de «la Mémoire du Temps Passé» lui ont tour à tour rendu un vibrant hommage. Il est inhumé dans le cimetière de sa chère commune.

 

Le Samedi 7 mai 2011, son nom a été donné au Centre de Secours au cours d’une cérémonie solennelle et très émouvante sous l’égide du Colonel Jean-Yves Delannoy, directeur départemental des S.P du Val d’Oise et du Maire, Philippe Guéroult.

 

Jean LECLERC était devenu pour moi un ami que je n’oublierai pas.

 

Qu’il repose désormais en paix, lui qui à tant fait et tant donné.

 

Alain OCTAVIE

Secrétaire de Liberty-Jeep.